It was love at first sight, at last sight, at ever and ever sight.

tumblr_mlv78eiVrG1qbq4fjo1_500

Ces articles Reading Challenge ne sont pas les plus populaires et pourtant, je continue cette série d’articles. Comme pour certaines périodes de ma vie, je tiens à garder une trace, aussi superficielle soit-elle, de mes lectures. Je lis beaucoup de livres -beaucoup est relatif- et je trouve ça un peu dommage de n’avoir aucun souvenirs de certaines lectures. Si j’étais experte ès Young Adult et romances (auto décrété) il y a encore quelques années, je n’ai plus vraiment de genres de prédilection à présent. Etant donnée que j’ai beaucoup moins de temps à consacrer à la lecture, j’essaye maintenant de privilégier la qualité quelque soit le genre. Bon, vous constaterez que ce n’est pas toujours le cas. J’ai grandi en lisant de la chick lit, du YA et de la romance donc ces genres restent mes “comfort books” absolus.

READING CHALLENGE 2016: JANVIER

Lolita de Vladimir Nabokov

“She was Lo, plain Lo, in the morning, standing four feet ten in one sock. She was Lola in slacks. She was Dolly at school. She was Dolores on the dotted line. But in my arms she was always Lolita.”

Lors de ma dernière année de licence, Lolita était dans le programme de littérature mais j’ai échappé à l’étude de ce livre en partant étudier au Canada. Mes camarades laissés derrière à Paris m’ont parlé du traumatisme laissé par cette lecture.  Donc j’étais un peu curieuse de le lire car comme un être humain normal, je suis attirée par tout ce qui est fucked up. N’étant pas complètement dénuée de culture, j’avais une petite idée de l’histoire de Lolita. En un mot: PEDOPHILIE. Mais je me demandais pour quelles raisons ce roman pourtant si controversé était un classique étudié en cours de littérature. En lisant les premières pages, j’ai immédiatement compris. Lolita est à la fois beau et perturbant. Rares sont les romans qui ont suscité chez moi des réactions aussi extrêmes. La lecture de Lolita fut longue à cause de mes nombreuses pauses. Il y avait deux sortes de pauses: celles pour apprécier la prose magnifique de Vladimir Nabokov et celles pour me distancier parfois physiquement, d’un narrateur si perturbant et pervers. J’ai regretté de ne pas avoir étudié Lolita en littérature car une chose est sûre: il ne laisse pas de marbre. La deuxième chose que j’ai faite après avoir fini le roman est de lire sa fiche SparksNote car je voulais approfondir ma lecture. La première chose que j’ai faite est de relire les plus beaux passages que j’avais surlignés.

“I knew I had fallen in love with Lolita forever; but I also knew she would not be forever Lolita.”

Charlotte’s Web by E.B. White

“Why did you do all this for me?’ he asked. ‘I don’t deserve it. I’ve never done anything for you.’ ‘You have been my friend,’ replied Charlotte. ‘That in itself is a tremendous thing.”

C’est très rare que je lise des livres destinés aux enfants. Des livres destinés aux préadolescents et adolescents? Bien sûr. Mais Charlotte’s Web de E.B White est un classique et j’avais besoin de quelque chose de rapide et facile à lire donc cela semblait être le choix idéal. En commençant ce livre, je ne pensais pas qu’il allait suscité chez moi de telles émotions. Il se peut que j’ai versé quelques larmes à la fin… Je ne m’attendais pas à avoir un livre pour enfants aborder des thèmes comme la perte d’un être cher, les liens si forts de l’amitié et du sacrifice pour l’autre. Comme les meilleurs livres pour enfants, Charlotte’s Web  a plusieurs niveaux de lecture que l’on découvre en grandissant.

My True Love Gave to Me: Twelve Holiday Stories by Stephanie Perkins

“You’re a kaleidoscope, you change every time I look away.”

J’ai commencé ce livre pendant la période de Noël pour me mettre dans l’ambiance malgré le fait que je travaillais dans une banque pendant ces vacances. Malheureusement, ces petites romances de Noël n’ont pas réussi à prendre le dessus sur l’ambiance terne et fade d’une banque. Comme c’est souvent le cas pour les recueils de nouvelles, les nouvelles sont très inégales. Je dirais qu’une bonne moitié de ces nouvelles sont bien, voire très bien. Ce qui ne devrait pas étonner car parmi les auteurs figurent des véritables stars de la littérature YA: Gayle Forman, Jenny Han, David Levithan, Stephanie Perkins ET bien sûr RAINBOW ROWELL (queen). La barre est mise très haut dès le début car le roman ouvre sur la nouvelle de Rainbow Rowell. Sa nouvelle fait partie des meilleures, ce qui veut dire qu’on n’est un peu déçus car les nouvelles qui suivent ne sont malheureusement pas toutes à la hauteur de celle de Rainbow Rowell. Mais l’intérêt de ce genre de recueils est de découvrir des auteurs vers qui on ne serait pas allés naturellement.

Suddenly One Summer by Julie James

“I’m not about to cede control to Fate, waiting around for Mr. Right to show up on my doorstep.”

Je ne pourrais pas lire exclusivement des Julie James de peur que cela ne devienne rébarbatif mais en revanche, j’aime me faire un Julie James une fois par an, en particulier l’été. Et coïncidence ou bien joïncidence: elle sort en général un roman chaque été! Suddenly One Summer fait partie de la série FBI/US Attorney qui était dans ses débuts ce qu’on pouvait faire de mieux en terme de romance. Mais depuis le 3ème, 4ème livre de cette série, Julie James répète le même schéma avec des protagonistes similaires d’un livre à un autre. Cette série FBI/US Attorney est une valeur sûre pour Julie James mais j’aimerais tellement qu’elle explore de nouvelles choses comme elle l’a fait avec Practice Makes Perfect qui reste à ce jour mon Julie James préféré.

Deadpool, Vol 1: Dead Presidents by Brian Posehn

J’avais vu le trailer de Deadpool qui semblait être différent de tous ces films de super-héros qu’on a l’occasion de voir sporadiquement dans nos salles obscures. Je ne connaissais pas du tout l’origine ou l’histoire de Deadpool et c’est pourquoi j’ai décidé de lire le comic. En effet, Deadpool est plus un anti-héros qu’un super-héros. Bien que ce soit drôle, différent, irrévérencieux, je n’ai pas poursuivi la lecture de ce comics. Lire une série de comics demande un minimum d’investissement émotionnel pour le personnage et son histoire, et ce n’était pas le cas pour moi. Donc oui, c’est fun mais pas assez vrai et sincère pour que je m’en préoccupe plus que cela. Cela étant dit j’ai tout de même beaucoup aimé le film.

Si vous avez lu des livres cools, n’hésitez pas à laisser un éloge dithyrambique dans la section Commentaires en dessous. Si vous n’avez pas lu un livre durant les derniers mois, honte à vous! Le bébé moche vous juge.

Reading Challenge 2013 / Reading Challenge 2014 / Reading Challenge 2015

You may also like

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *